Saint-Etienne Gros-Morne
page 1Présentation
1 - 2







… J’ai connu la coupe, le palan, le broyage. J’ai brassé le ferment dans les cuves. J’ai manié les colonnes à distiller. J’ai vu goutter le cœur de chauffe, mis le rhum en tonneaux… Beaucoup ont mendié devant ma case le secret de ce rhum du Gros-Morne que le monde nous envie. Ils ont perdu leur temps. Je ne leur ai fout’rien dit.

Patrick Chamoiseau, extrait de la nouvelle « Elmire des sept bonheurs, confidences d’un vieux travailleur de la distillerie Saint-Étienne », 1995.